Les revenus des activités dites « accessoires » : dès l’instant où ils ne prennent pas la forme d’un salaire et sont « facturés » en tant que droit d’auteur. Il s’agit principalement d’activités en lien avec la création d’une œuvre mais qui sont dans la continuité de la phase de création à proprement parler : rencontres publiques, débats en lien avec l’œuvre, cours donné à l’atelier de l’auteur, animation d’ateliers d’écriture…

Volontairement simple et synthétique, le guide ci-dessous présente les différentes collaborations qui peuvent se nouer entre un auteur et un organisateur de rencontre, lecture, débat, résidence, atelier…, qu’il soit public ou privé. Il en explicite les types de rémunération correspondants, afin que ces activités puissent se développer dans le respect de la réglementation sociale et fiscale, du droit des auteurs et d’une juste rémunération de leurs interventions. 

Télécharger le guide Comment rémunérer les auteurs ? réactualisé  en 2017.

(Ce guide a été initialement réalisé par l’Agence régionale du Livre Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2008, mis à jour en 2011 collectivement (avec la Charte des Auteurs et illustrateurs pour la jeunesse, du Centre national du Livre, de la Fédération interrégionale du livre et de la lecture et de la Société des Gens de Lettres) pour tenir compte de la mise en œuvre de la formation professionnelle continue des auteurs.)

Comment faire rémunérer mes activités accessoires en tant qu’auteur ?