Les jeunes sont les premiers mobilisés dans la lutte contre le réchauffement climatique, ils manient les nouvelles technologies avec agilité. Cette action veille donc à leur proposer un projet à la hauteur de leurs exigences et de leurs préoccupations en réunissant bon usage des nouvelles technologies et urgence climatique. 

La Direction des Lycées de Normandie porte ce projet dans le cadre du Pack Numérique Lycéen, en partenariat avec MJC de Bernay et Normandie Livre & Lecture, qui œuvre au quotidien sur les enjeux de l’Ecologie du livre.

Le projet

Accompagnées par la MJC de Bernay, spécialisée dans l’éducation à l’environnement, six classes de lycées vont analyser les résultats du GIEC Normand. Chaque classe déterminera les changements climatiques majeurs qui pourraient avoir lieu dans la zone de son établissement et en déduiront les conséquences sociales qui pourraient en découler. À partir de cette analyse, chaque classe travaillera avec un auteur attitré, soutenu par Normandie Livre & Lecture. 

Ensemble, ils détermineront les éléments narratifs à partir desquels l’auteur rédigera une nouvelle d’anticipation sous forme de commande pensée par les élèves. Ceux-ci devront faire preuve de créativité, d’organisation et de responsabilité pour transmettre leurs idées aux auteurs.

Classes participantes 

  • Lycée général François 1er au Havre (76)
  • EPLEFPA de la Baie du Mont-Saint-Michel (50)
  • Lycée général et technologique Guillaume le Conquérant de Lillebonne (76)
  • LPO Delamare Deboutteville de Forges-les-Eaux (76)
  • LPO Jean Monnet à Mortagne-au-Perche (61)
  • Lycée André Malraux à Gaillon (27)
Yves-Marie Clément
David Coulon
Elsa Escaffre
Séraphine Menu
Guillaume Nail
 Céline Servais-Picord

Rôle des auteurs

Chaque auteur est associé à une classe. Il aura la tâche de :

  • rédiger différentes consignes en direction des élèves ;
  • d’échanger avec eux tout au long de l’année via une plateforme numérique dédiée ;
  • de mener une rencontre scolaire. Cette visite a pour but d’évoquer le métier d’écrivain, la création littéraire et son processus ;
  • d’écrire une nouvelle d’anticipation inédite, en s’appuyant sur les éléments narratifs transmis par les élèves ;
  • de participer à un temps commun de restitution finale en présence de l’ensemble des classes participantes

Réalisation des élèves

  • Enquête et analyse autour des résultats du rapport du GIEC Normand. Projection sur les changements sociaux que pourraient entrainer les évolutions climatiques repérées.
  • Rencontre, échange et commande d’une nouvelle à un auteur autour d’éléments narratifs structurés par les élèves.
  • L’action se conclura par un évènement fédérateur et convivial où les travaux des élèves et les nouvelles seront présentés à l’ensemble des participants.

Objectifs de l’action

► Côté élèves

La principale originalité de cette action consiste en une inversion de posture entre l’élève et l’intervenant. Quand habituellement les élèves exécutent des tâches sur la demande d’un intervenant, ici c’est l’élève qui est mis en position de chef de projet. L’intervenant le guide dans cette mission et peut aussi devenir exécutant des demandes de l’élève. C’est le cas ici, puisque les élèves vont demander aux auteurs d’écrire une nouvelle d’anticipation, en suivant les directives des classes.

L’action Digi’Climat allie des temps de présence en classe à une interaction via une plateforme numérique.

► Côté enseignants

L’objectif de cette action consiste à inciter les enseignants et leurs classes à se servir d’outils numériques : plateforme numérique d’échanges avec les intervenants, applications de type mindmap, nuage de mots, cahiers numériques, pad collaboratifs… 

L’ambition de ce projet est de développer les « compétences transversales » des élèves, c’est-à-dire des compétences qui ne sont pas relatives à une discipline scolaire particulière : travail en collectif, expression orale, usages numériques, culture générale, créativité, responsabilité…

Calendrier

Ce projet a été lancé le 26 septembre à Caen, lors d’un temps de concertation réunissant professeurs et auteurs. Il sera mené au sein des six établissements concernés jusqu’à fin mai 2023, où un temps de restitution collégial clôturera le projet.

Cette action s’inscrit dans les principes du développement durable. D’abord, en faisant preuve d’une équité d’accès à ces actions collaboratives sur tous le territoire Normand, grâce à sa plateforme numérique. Ainsi, les déplacements des intervenants et des classes sont réduits au strict nécessaire, réduisant ainsi la pollution engendrée par ces déplacements. Digi’Climat propose également un accès au savoir à travers la rencontre de professionnels ainsi qu’une initiation à l’importance de la protection de l’environnement. Ce projet est construit autour de l’engagement, de la participation et de la responsabilité des futurs citoyens que sont les lycéens.

Partenaires

Contacts :

Présentation des auteurs participants au projet

Yves-Marie Clément

À travers ses ouvrages, Yves-Marie Clément s’intéresse souvent à la place de l’homme dans son environnement et aux civilisations et cultures premières. Très tôt, ses lectures et son regard tourné vers la mer ont fait de lui un "nomade" passionné de voyages, citoyen du Monde. Il a vécu une dizaine d’années en Guyane et l’Amazonie et ses habitants l’ont beaucoup inspiré. Plus récemment, il a passé quatre ans à Mayotte. Il partage son temps entre l’écriture (souvent à 4 mains), les salons du livre et le judo.

 

David Coulon

Né dans le sud de la France en 1974, David Coulon a commencé par écrire beaucoup de nouvelles, en publier en revue (L’ours Polar, Lignes Noires, etc...) et à la radio (RTBF). Puis il est devenu psychologue, metteur en scène de théâtre (Compagnies La Fille Du Guignol, et Kopasker), comédien. Mais il n’a jamais cessé d’écrire. Son premier roman, "Dernière fenêtre sur l’Aurore" a été publié en juillet 2013, aux éditions Asgard. Intéressé par les individus en phase de rupture mentale dans un univers social qui les broie, ses écrits font le grand écart entre univers très noir, mais parfois aussi humour.

Elsa Escaffre

Née en 1988, Elsa Escaffre quitte le sud de la France et suit des études au sein de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Lyon. Au cours de ces années, ses envies plastiques rejoignent l’écriture. Peu après, elle affine et affirme sa pratique littéraire au sein du Master de création littéraire du Havre. À travers une pratique hybride, elle travaille à inscrire le langage en et hors du livre. Elle développe ses textes et déplie l’écriture à d’autres supports : objets imprimés, installations, livres d’artistes et performances. Elle poursuit sa pratique dans un atelier au Fort de Tourneville (Le Havre) ainsi qu’au sein de résidences de création. Parallèlement à ces activités, elle anime des ateliers d’écriture auprès d’un public adulte et jeunesse où écriture et mise en forme sont étroitement liés. En partenariat avec des associations et structures culturelles du territoire normand (musées, salles de spectacle, théâtres), elle mène des projets pédagogiques autour du livre et de la lecture. 

Séraphine Menu

Séraphine Menu est née en Normandie en 1990, dans une petite ville au bord de la mer. Pendant son enfance, elle regarde les bateaux revenir au port, rêvant de partir à son tour. Après ses études, elle s’installe à Londres, puis voyage en Asie et en Europe, avant de poser ses valises pendant quelques années au Canada. Séraphine est l’autrice de deux romans pour adolescents publiés aux éditions Thierry Magnier : "Les déclinaisons de la Marguerite" (2018) et "The yellow line"(2020) ; d’une série de livres entre album et bande-dessinée destinée aux plus petits :" Les Parpadouffes" (éditions la Pastèque, 2018) et d’un documentaire jeunesse sur l’imitation de la nature par les hommes : "Biomimétisme, la nature comme modèle" (éditions la Pastèque, 2019).

Guillaume Nail

Auteur jeunesse, scénariste et comédien, Guillaume est aussi un fervent défenseur de l’égalité Femmes-Hommes et de la lutte contre les stéréotypes. Il a commencé en écriture en remportant le concours INPES/Canal+ Le Regard des Autres, présidé par André Téchiné, avec son scénario En Colo, court-métrage contre l’homophobie multi-diffusé et primé en festivals. Président de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse en 2019 et 2020, Guillaume y a mis en place une commission spécialement dédiée aux questions de sexisme et de diversité. En 2022 paraissent trois projets très différents : Ton absence, roman pour ados (éditions du Rouergue), La Fin du train-train (éditions Glénat), son premier album, magnifiquement illustré par Qu Lan, ainsi que Les artistes peuvent-iels tout dire ?, son premier projet en tant qu’éditeur.

Céline Servais-Picord

Céline Servais-Picord est née en 1981 à Bernay. Elle a étudié l’histoire médiévale à la Sorbonne. Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, elle a été consultante dans des cabinets de conseil (en tourisme, communication institutionnelle, lobbying) avant d’ouvrir les chemins aux pèlerins vers Compostelle chez un éditeur de guides de randonnée au long cours. Elle vit, télétravaille et écrit près de Rouen.