La culture accessible aux personnes sous main de justice

Le dispositif culture-justice réunit la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) et la Région Normandie. Coordonné en région par Normandie Livre & Lecture, ce dispositif invite partenaires culturels, Services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) et établissements pénitentiaires à construire des projets en partenariat à l’intention des personnes placées sous main de justice.

Inscrivant la culture comme un des éléments du parcours des personnes placées sous main de justice majeurs et mineures, la Région Normandie s’est engagée dans le cadre de ce dispositif culture-justice pour soutenir la mise en œuvre de projets en milieu pénitentiaire.

Contacts :

  • Caroline RENAULT, conseillère action culturelle, DRAC Normandie
  • Marielle STINÈS, conseillère action culturelle, DRAC Normandie (site de Caen)
  • Julie LEROI, chargée de l'éducation artistique & culturelle, Région Normandie

Télécharger la convention régionale culture/justice 2017-2020

Découvrir les textes de références sur le site du ministère de la Culture

Mission culture-justice

Depuis janvier 2018, deux chargés de projet participent au développement de l’action culturelle et artistique en direction des publics placés sous main de justice, sur l’ensemble du territoire normand.

En étroite relation avec l'ensemble des professionnels de la justice sur chacun des départements de la région, les chargés de projets assurent l'interface entre les institutions signataires et les acteurs opérationnels. Ils contribuent ainsi à la mise en œuvre des politiques publiques. Ils assurent notamment la bonne circulation des informations nécessaires au bon déroulement de la politique culture-justice définie par la convention.

À ce titre, les chargés de projets sont garants de l’organisation et du suivi de la programmation culturelle régionale et ils :

  • accompagnent la mise en place de projets d'action culturelle ;
  • recherchent des sources de financement diversifiées ;
  • mettent en relation des actions et des acteurs (locaux, départementaux et régionaux) ;
  • valorisent et communiquent sur les actions.

Les missions du chargé de projets culture-justice :

  • suivre et contribuer à l’évaluation du programme régional culture-justice ;
  • développer les partenariats ;
  • apporter un accompagnement technique ;
  • concevoir et relayer des offres de formation / sensibilisation à destination des personnels de l’Administration pénitentiaire et de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) en s’appuyant sur les ressources culturelles régionales et nationales.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Laurent BRIXTEL, chargé de projets culture-justice

Mission lecture-justice

Livre et lecture pour les personnes sous main de justice

Il s’agit, d'une part, d’accompagner les établissements pénitentiaires de Normandie en matière de livre et lecture, en particulier sur le développement des bibliothèques ;d'autre part, de centraliser les ressources sur cette question et de proposer des temps de réflexion aux acteurs de ce secteur (journées professionnelles, réunions régionales, etc).

Exemples d’actions :

  • accompagnement au montage de dossiers de subvention ;
  • conseil en création de bibliothèque ;
  • accompagnement pour l‘informatisation ;
  • conseil sur la politique documentaire (choix des acquisitions, aide au désherbage…) ;
  • impulsion, accompagnement et promotion de manifestations autour du livre et de la lecture ;
  • aide au montage de partenariats (en particulier avec les bibliothèques publiques).

Rappel du contexte des bibliothèques en prison

Les bibliothèques sont des lieux obligatoires en détention, dans le cadre du protocole national culture-justice.

Elles sont gérées en direct par des personnes détenues, appelées « auxiliaires-bibliothécaires », avec l’accompagnement de professionnels de la culture (la coordination culturelle au sein des prisons) et de professionnels du livre (les partenaires des bibliothèques, les chargés de mission régionaux culture ou lecture/justice).

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Mathilde BESNARD, chargée de projets lecture-justice

Les coordonnateurs de l’action culturelle en milieu pénitentiaire

Le coordonnateur culturel a pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre la programmation culturelle au sein des établissements pénitentiaires. Il fait le lien entre les intervenants, le personnel de détention, le personnel du Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) et les personnes détenues. Les projets peuvent prendre des formes diverses (ateliers de pratique artistique, actions de médiation enrichies ou encore résidences d'artistes...). Le processus et l'apprentissage liés à la rencontre avec l'artiste, avec son œuvre et sa démarche de création, restent primordiaux.

La mise en place d'un projet ambitieux nécessite une réflexion et une construction partagées entre les équipes de professionnels de la justice et de la culture.

Si vous souhaitez intervenir au sein d'un établissement pénitentiaire en région, voici les contacts des coordonnateurs associés de la Ligue de l’enseignement de Normandie travaillant en partenariat avec les SPIP du Calvados, de l’Eure, de la Manche, de l’Orne et de la Seine-Maritime :

  • Centre de détention d'Argentan : Cindy Trouillet - Cindy.trouillet@justice.fr
  • Maison d'arrêt de Caen / Centre pénitentiaire de Caen : Emmanuelle Giraud - Emmanuelle.giraud@justice.fr
  • Centre pénitentiaire Le Havre / Julie Jouanne - julie.jouanne@justice.fr
  • Centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe / Olivier Geneviève - olivier.genevieve@externes.justice.fr
  • Maison d’arrêt d’Évreux / Anne Lemarchand - Anne.lemarchand@justice.fr
  • Maison d’arrêt de Rouen / Lynda Hamadouche - lynda.hamadouche@externes.justice.fr
  • Coordonnatrice du  Trident, scène nationale de Cherbourg en Cotentin /Maison d'arrêt de Cherbourg / Maison d'arrêt de Coutances / Cécile Colin - cc@trident-sn.com

Les projets portés par le dispositif culture-justice